Vous avez du passer par des phases ou vous préfériez grignoter tard le soir, ou durant la journée. Pour moi, c’était le cas, après la journée d’études, j’aimais tartiner cette pâte chocolatée au goût de noisette sur une belle tranche de pain frais ! Comme ça me faisait du bien… enfin, sur le moment. Pourtant, ces petits grignotages à priori anodins peuvent être lourd de conséquences si vous les répétez pendant des années.

 

Pourquoi c’est important?

Manger trop et souvent affecte votre corps de différentes manières, et dans cet article je vous partage 4 problèmes de santé que peuvent causer les grignotages. Ceci n’est pas pour vous faire peur, mais pour vous apporter des éléments de réflexion, et aussi car un proche est devenu diabétique à cause de ses grignotages incessants, alors il me semble important d’en parler.

 

1/ Prise de poids indésirable et obésité

La plus connue et la plus visible est en effet la prise de poids. Si vous mangez constamment de la nourriture sucrée, grasse et riche en glucides comme le pain par exemple, le corps va commencer à stocker sous forme de graisse dans les tissus adipeux. Ce sont surtout les cuisses et la taille les plus touchées au début. Puis, petit à petit, tout le reste du corps devient un entrepôt pour les sucres non utilisés pour le bon fonctionnement du corps.

 

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

C’est comme ça, le corps ne prend que ce dont il a besoin, le surplus, il le stocke pour les mauvais jours. Si rien ne change, alors c’est l’obésité qui pointe le bout de son nez. Le surpoids et l’obésité touchent une personne sur deux, et est en passe de devenir le mal du siècle.

 

Comment savoir si vous avez le poids idéal ?

Le calcul de l’IMC (Indice de Masse Corporelle) vous donne une idée. Voici comment faire :
yogitouch-grignotage-johanna-georges-IMC

Vous pouvez vous rendre directement sur cette page pour un calcul automatique.

Comment lire vos résultats ?

yogitouch-grignotage-johanna-georges-imc-echelleBien sûr, ces chiffres donnent de grandes généralités et nécessite d’être individualisés. Aussi, notez bien que votre prise de poids peut venir d’autres facteurs (hormonaux,…). Si c’est le cas, un médecin vous conseillera sur votre situation personnelle.

 

 

2/ Diabète de type 2

Dès que vous mangez, le foie libère le glucose, ce qui augmente le taux de ‘‘sucre’’ sanguin. Le pancréas crée de l’insuline pour réguler le taux de glycémie en favorisant l’absorption du sucre par les cellules, ce qui leur donna ainsi de l’énergie. Que se passe-t-il quand vous mangez constamment ? Le foie et le pancréas ont un rythme excessif afin de traiter l’apport calorique et réguler le taux de sucre sanguin.

 

Effets sur le long terme

Les organes sont mis à rude épreuve et finissent par se fatiguer. À un moment, le système se dérègle, le foie produit trop de glucose et la personne a besoin de piqûre d’insuline pour réguler la glycémie. Manger constamment, revient à vous demander de courir sans vous arrêter jusqu’à la fin de vos jours. Comment vous sentiriez-vous ?

 

3/ Anxiété et dépression

Là, il faut regarder vos causes profondes du grignotage. Si vous mangez quand vous êtes stressée, anxieuse ou quand vous ne vous sentez pas bien, alors votre corps apprend cette réponse. À force de répétition, cela devient une habitude, ce qui renforce le lien entre les deux. Le cerveau comprend donc que quand vous ne vous sentez pas bien, il doit manger pour se sentir mieux.

 

Le cercle vicieux

Avec le grignotage, un sentiment de culpabilité peut surgir après l’acte de manger sans réelle faim, ce qui renforce l’état dépressif et du dégoût de soi pour certaines personnes. Souvent, les personnes vont se cacher pour éviter de faire face au regard des autres. Le jugement et la honte de soi se développe, ce sui à son tour renforce l’envie de grignotage. C’est un vrai cercle vicieux, mais des solutions sont possibles pour s’en sortir.

 

4/ Troubles de la digestion

Le corps n’est pas fait pour ingérer de la nourriture constamment. Il a besoin de trois heures pour vider l’estomac, c’est au moins le temps que vous devez donner entre chaque repas. Manger  trop entraîne des brûlures d’estomac. Comme la nourriture favorite des grignoteuses est pauvre en fibres, cela crée les conditions favorables pour des ballonnements et la constipation.

 

Les autres conséquences néfastes

En plus de vous sentir mal dans votre corps, cet inconfort affecte votre humeur, votre confiance en vous et vos relations.

Vous le savez, le fait de grignoter ou de trop manger entraîne des complications sur le long terme comme celles nommées, mais aussi les maladies cardio-vasculaires, l’arthrite, apnée du sommeil, des changements hormonaux, malnutrition… cette liste n’est pas exhaustive. Sachez que des solutions existent et vous pouvez trouver le professionnel de santé qui convient à votre situation particulière.

 

Quelles solutions ?

Pour minimiser les risques liés au grignotage et protéger votre santé tant émotionnelle que physique, je vous propose quelques étapes :

  • Reconnaître le problème. Vous lisez ceci, donc c’est que vous vous posez des questions. Comprendre et accepter vos symptômes est un premier pas pour vous aider à identifier le problème de fond.
  • Réduire l’anxiété. Utilisez les techniques de relaxation à votre disposition (respiration, yoga, tai chi, sophrologie, écouter de la musique douce, marcher en nature…)
  • Faire de l’exercice. Une activité physique régulière peut vous aider à réduire les risques liés à la prise de poids, et aussi les endorphines libérées apaisent le mal-être.
  • Arrêter les régimes stricts. Les régimes traditionnels parfois spartiates font plus de mal que de bien. Vous devez retrouver le plaisir de manger sain et bon pour vous.
  • Adapter votre alimentation. Faire les meilleurs choix possibles en parallèle de votre activité physique peut aider à réguler l’apport calorique. Un rééquilibrage alimentaire vous aidera à prévoir des repas sains, bons, équilibrés et adaptés à votre quotidien.
  • Garder un journal. Écrire vos apports journalier de tout ce que vous ingérez et les ressentis liés durant la journée va vous aider à comprendre vos habitudes et vos mécanismes.
    Chercher du soutien. Se faire accompagner par un professionnel pendant cette phase peut faire toute la différence.

 

En quoi le yoga peut être utile?

Vous vous demandez peut-être… quel lien avec le yoga, la méditation et l’intelligence émotionnelle ? Et bien, ça a tout à voir. Le yoga m’a permis de m’apaiser émotionnellement, et la méditation de prendre du recul sur les émotions que je ressentais et dont je ne savais que faire. J’étais une grande grignoteuse pendant des années, et c’est la combinaison du yoga, de la méditation qui m’ont permis de m’en défaire. Grâce à ces pratiques je ne ressentais plus le vide intérieur qui me faisait manger, et mon hygiène de vie a changé naturellement.

 

Pour aller plus loin

Pour retrouver votre poids de forme, vous avez sûrement entendu dire qu’il fallait éviter les plats préparés, reprendre une activité physique ou effectuer un rééquilibrage alimentaire. C’est sûr, toutes ces options peuvent aider.

Si vous voulez aller plus loin, développer une relation saine avec la nourriture, et savoir comment mieux vivre avec vos émotions pour en finir avec le grignotage, je vous invite à cliquer ici.