Les émotions négatives nous affaiblissent. Comme des vampires, elles nos sucent notre précieux sang, notre énergie vitale. Rappelez-vos les moments pendant lesquels vous ressentiez du doute ou une légère frustration. Que s’est-il passé ensuite ? Fort est à pensez qu’au bout de quelques minutes, voire quelques heures, ces légers désagréments se sont transformés en un embrassement majeur.

Vivre uniquement dans une joie intense et un bonheur illimité n’est ni une obligation, ni recommandé (si c’est un état forcé). Non, les émotions ont leur rôle à jouer. Elles sont là pour nous montrer ce qu’il se passe au plus profond de nous. Les renier et ne choisir que les « positives » serai renier une partie de notre expérience de vie.

Mais quand elles nous interpellent, nous avons aussi l’obligation morale envers nous-même de les écouter, de suivre leur conseil afin de revenir à notre état d’équilibre naturel. Comme des gardes corps sur les routes de montagne, les émotions nous empêchent de tomber dans le précipice.

 

Les signes que les émotions négatives vous envahissent

Les émotions sont l’expression de l’action de molécules dans notre corps. Et comme toute réaction chimiques, elles ont des conséquences sur notre santé, notre mental, donc par extension sur notre façon de vivre et de connecter au reste du monde.

Signes que vos émotions négatives ne sont pas gérées

  • vous doutez constamment
  • vous êtes fatiguée
  • vous manquez d’inspiration
  • vous perdez la motivation
  • vous êtes à fleur de peau
  • vous avez du mal à vous concentrer
  • vous manquez de confiance en vous

Cette liste n’est pas exhaustive, il en existe bien d’autres, mais ces « symptômes » sont les plus courants et faciles à observer.

 

Comment les émotions négatives vous affectent ?

À moins d’être enfermé dans une chambre stérile en haut d’une montagne, il est impossible d’échapper à la négativité ambiante. Comme un mauvais virus, ces boules de pus se transmettent bon gré mal gré, et que faire quand vous en avez plein les mains ?

 

Elles vous hypnotisent, vous ne pensez qu’à ça. Et plus vous y pensez, plus vous leur donnez du pouvoir. Comme un poison, elles s’incrustent dans les profondeurs de votre mental et bientôt vous êtes sous leur emprise.

 

Elles changent votre façon de percevoir le monde

Peut être devenez-vous plus négative, désespérée, moins confiante. Alors vos pensées, votre attitude et vos actions n’expriment plus qui vous êtes réellement, et vous changez, vous devenez une autre personne, et pas la plus fréquentable.

 

Quelles sont les causes des émotions négatives ?

Plusieurs facteurs peuvent affecter la façon dont vous vous sentez chaque jour.

1/ Un environnement malsain

Si vous vivez dans un lieu sombre, peu aéré, en fouillis, encombré, loin de toute nature ou de lumière naturelle, fort à parier que vous en êtes affectée. Nous ne pensons pas assez que ces facteurs nous perturbent à un niveau profond, car leur action n’est pas visible ni volontaire.

 

2/ Des personnes négatives ou toxiques

Certaines personnes ont le chic pour tout tourner au négatif. Vous en connaissez ? Elles sont amères de la vie, voient le mal partout, et ne se privent pas pour répandre leur venin dès que l’occasion se présente. De façon intentionnelle ou non, elles sont toxiques et vous mettent hors de vous, ou vous écrasent jusqu’à ce que vous vous confondiez avec le sol sous vos pieds.

 

3/ Une mauvaise hygiène de vie

Prenez exemple sur les oiseaux. Le matin, ils se lèvent à l’aube et commencent leur journée, et dès que le soleil se couche, elles retournent dans leur nid. Les nocturnes, quant à eux ont un rythme opposé. Quoi qu’il en soit, ils ont un rythme précis selon leur espèce.

Avec la merveilleuse découverte de l’électricité et l’ampoule, nous les humains, ne respectons plus le rythme circadien. Nous nous couchons à pas d’heure, nous levons fatigués, nous avons alors tendance à manger n’importe quoi et nous engouffrons petit à petit dans une spirale descendante.

Les aliments affectent fortement le fonctionnement de notre cerveau et notre niveau de vitalité. Commencez par manger un pain au chocolat pour le petit déjeuner, et vous verrez comment vous vous sentez. Choisir sa nourriture, respecter son cycle et s’adonner à des activités physiques est indispensable pour une vie qui donne envie.

 

4/ Le sens de la vie

Dernière, et non des moindres, mais comment pouvons-nous avoir l’envie de vivre si nous ne donnons pas de sens à ce que nous faisons? Pourquoi se lever le matin ? Tels des zombies, la majorité enfilent un café un costume et s’en vont au travail pour payer. En échange de quoi ils ont de l’argent pour payer des factures le reste de leur vie. En soi, ce n’est pas un problème. Là où ça se corse, c’est quand nous n’y trouvons pas de sens. Quand nos prenons conscience que nous n’avons pas consciemment choisi, mais laissé happer par le mouvement général.

 

Les questions existentielles se posent

« pourquoi je fais tout ça ? A quoi ça rime ? Et si j’avais raté ma vie ? ». Alors oui, le doute fait surface, la peur prend place quand l’impression de passer à côté de la vie naît. c’est le moment de la remise en cause et la nécessité de retrouver un nouvel équilibre.

 

Si vous gardez ces émotions négatives trop longtemps en vous, sans rien en faire, elles deviennent une part de vous, et peuvent même changer votre caractère. Avez-vous déjà vu des personnes aigries et amères? Des personnes en dépression ? Des personnes toujours en colère prêtes à crier sur le moindre écart ?

 

Comment gérer les émotions négatives ?

Souvent, comme elles sont désagréables, la tendance est à les éviter, les refouler ou les ignorer. Même si à court terme ces stratégies peuvent vous aider, à long terme, elles s’avèrent destructrices. C’est comme de s’injecter des doses de poison en intraveineuse en continu. Oui, l’image peut paraître forte.

 

1/ Décider

Décider, c’est reprendre le contrôle de votre vie. Je ne veux pas dire qu’il faille agir avec vos émotion comme un buldozer contre un mur, mais décider d’agir pour retrouver votre équilibre si tel est votre souhait. Ne rien faire, c’est faire le choix de la douleur et la souffrance. C’est aussi acceptable, il n’y a pas UNE façon de vivre sa vie. Tant que la décision est prise en toute conscience, personne ne peut juger les choix de chacun.

 

2/ Écouter

Écouter ses émotions est une alternative à la répression et l’auto-censure. Être en leur présence comme avec une amie qui a besoin d’être écoutée est la clé . Là, vous pourrez savoir ce qui les amorcent, ce qui les renforcent, ce dont elles ont besoin pour s’apaiser. Comment les écouter avec distance, bienveillance, et sans rentrer dans le drame dans lequel elles ont trouvé naissance ?

Pour développer cette écoute bienveillante, non jugeante et objective, une technique millénaire existe: la méditation. Vous avez sûrement du en entendre parler. Si vous souhaitez apprendre à méditer pour apaiser votre mental, cliquez ici.

 

3/ Questionner

J’entends par là, se poser les bonnes questions. Car constamment, notre mental trouve des solutions, des réponses à nos questions. Le problème est que nous nous posons souvent les mauvaises questions. Comme celles-ci par exemple :
– Pourquoi je ne vais pas bien ?
– Pourquoi rien ne va ?
– …

Voyez quel type de réponses peuvent germer de ces graines ?

Au lieu de cela demandez-vous :
– Que dois-je faire pour me sentir mieux durablement ?
– A quel besoin je ne réponds pas, et que si je le comblais, m’apporterais l’équilibre intérieur ?
– Sur quoi puis-je avoir une influence ? Que puis-je changer ? (souvent c’est notre propre perception)
– Si je suis tout à fait honnête avec moi-même, dans cette situation, qu’est-ce que je souhaite réellement ?
– …

Avec ce type de questions, vous faites appel à votre intelligence d’une toute autre manière. Votre cerveau sécrète des pensées comme votre foie de la bile. C’est son travail. Par contre, comme vous avez pu le voir il vous est possible d’orienter la qualité de ses créations.

Pour cet aspect, c’est vous la capitaine. C’est à vous d’utiliser votre volonté (suite à la décision) pour tenir le gouvernail dans l’axe et mener votre bateau à destination.

 

Avec tout cela, bon vent !

 

Si vous souhaitez apprendre à calmer l’agitation de votre mental et vous libérer de vos réactions émotionnelles, cliquez ici.